Bye bye Kelly

Mathieu ZGraggen

2022 | Long métrage de fiction

Durée: 90min

Kelly, 40 ans, célibataire, rondouillard et ablutophobe vit dans l’Est de la France, proche de la frontière Suisse. Son père, ancien maître nageur fan de surf, a tout quitté pour faire un tour du monde dont il n’est jamais revenu. Kelly n’a de nouvelles de son père que par l’intermédiaire de cartes postales mais il vit dans l’espoir de voir un jour ce dernier rentrer.
Employé d’une pisciculture de carpes, Kelly vit sur un terrain communal à l’abandon dans un mobile dont il a hérité. Il peine à boucler ses fins de mois et doit financer la retraite de sa mère placée dans un Ehpad.
Kelly est empathique et optimiste. Trop optimiste. Lorsque sa mère tombe dans une légère démence et décide d’anticiper la cérémonie de ses funérailles, Kelly se laisse petit à petit déborder par les évènements et perd pied.
Dans son entourage, seuls ses nouveaux voisins, une famille de survivalistes belges, semblent vouloir lui porter secours. Alors qu’ils vivent dans un camping-car antiradiation et se préparent à survivre à un accident nucléaire, Kelly, lui, doit survivre à d’autres catastrophes.
Sa mère s’est endettée en dépensant plusieurs milliers d’euros dans un cercueil que l’Ehpad refuse de stocker et la banque ne veut plus lui prêter d’argent. Son seul espoir, pour sortir la tête de l’eau, est de faire confiance à ses voisins marginaux adeptes du système D et des petits trafics.
Mais malgré ses efforts, Kelly est à bout de souffle et enchaîne les échecs. Il perd son travail pour une erreur d’inattention et apprend, dans une dernière lettre de son père, qu’il ne reviendra pas.
Ç’en est trop pour Kelly qui craque et perd espoir face aux mauvaises nouvelles qui s’accumulent. Dans un excès de colère, il vandalise la pisciculture de son ancien patron. Il y détruit tout ce qui sert à torturer et exécuter les poissons et tag à la bombe des slogans vegan radical pour brouiller les pistes. La police tente de l’interpeller mais il leur échappe de justesse en se cachant dans un car de touriste naturiste de passage dans la région.
C’est nu dans les bras de sa mère que Kelly veut trouver réconfort après son épopée cocasse mais il sera stoppé par les employés de l’Ehpad.
Après le départ de ses nouveaux voisins contraints de reprendre la route, Kelly part en voyage avec sa mère vers d’autres horizons pour fuir ses problèmes. Lui qui n’a jamais vraiment partager la passion de son père pour l’océan et les vagues, il se retrouve au bord d’une immense plage face aux éléments. Après un moment d’inattention, Kelly pense avoir perdu sa mère partie se baigner sans surveillance. Il attrape un bodyboard et se jette à l’eau pour lui porter secours mais se retrouve lui-même pris au piège dans les vagues. Alors que sa mère était finalement restée sur la plage, elle l’observe se débattre pensant admirer son fils sur les traces de son père mais Kelly dérive et s’éloigne jusqu’à ne plus voir la terre ferme.